• Votre courriel
    Votre mot de passe
Images de l'industrie
Itinéraires
Itinéraires
      • LA ROUTE DU SEL EN LORRAINE

      • La route du sel en Lorraine évoque un passé lointain, les routes caravanières des épices et autres produits qui transitaient au carrefour stratégique d’un territoire où la fabrication et le transport de l’or blanc se perd dans la nuit des temps. 

        Image’Est a le plaisir de vous proposer un nouveau circuit patrimonial et touristique qui se veut depuis sa conception un projet coopératif et remercie chaleureusement Élise Fischer, romancière et journaliste lorraine, qui a bien voulu introduire ce sujet et l’ensemble des contributeurs qui se sont pliés à cette immersion souterraine dans un monde souvent méconnu…

        Le sel en Lorraine / Ph. É. Gréau, 1909 © Coll. Image'Est (Nancy).
        Les planches  A. et B (ci-avant) ont été reproduites dans Le Bulletin de la Société lorraine de photographie, n° 9, nov. 1908, d’après les négatifs de Gréau (jamais retrouvés) qui ont illustré une conférence faite par lui au sein de la Société lorraine de Photographie et sous les auspices de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nancy. On sait peu de choses sur É. Gréau, sinon qu’il bénéficia d’une nomination à la succursale de la Banque de France à Lille sans doute en 1908.

        Personne ne se plaindra que l’on s’attache au patrimoine… 
        Personne ne se plaindra que le patrimoine s’écrive et se conjugue de manière multiple et différente.
        Il y a des monuments, des œuvres d’art, des livres, des films, mais il y a des sites parfois transformés en tout autre chose que ce à quoi ils avaient servi à l’origine, des lieux connus, inconnus, témoins d’une histoire… Parfois, on peut passer en certains endroits sans savoir que, des années, des décennies, des siècles auparavant, une ou des histoires s’y sont déroulées… En tendant l’oreille on pourrait entendre un chant sourd qui étreint le promeneur. De quoi inciter les curieux à chercher, fouiller la terre, tourner les pages des archives. Ainsi, des lieux nimbés dans la nuit voient-ils se lever une nouvelle aube.
         La mémoire collective a parfois souvenance de faits anciens… 
        Nos aïeux sont de précieuses bibliothèques. Le grand-père de mon grand-père savait que… 
        Sans oublier celles et ceux qui conservent, collectent, rangent, classent, archivent. C’est bien utile pour les historiens et les romanciers…
        Comment ai-je eu vent de l’histoire du sel en Lorraine après celle du charbon, des arts du verre et du bois, (l’École de Nancy) de la bière ? L’ai-je toujours su ? Ou bien me l’a-t-on soufflée ? Était-ce en moi, dans mon inconscient, quelque part dans ma petite tête ?
        En y réfléchissant bien, les rencontres ont joué un grand rôle dans mes découvertes. Une conversation, une invitation et soudain, ce tressaillement. Un voile se déchirait et je pouvais remonter le temps…

        L’histoire du sel en Lorraine est née ainsi*… Mais elle a aussi surgi de quelques rêveries dans le TER Saint-Dié–Nancy qui passe par Rosières-aux-Salines Dombasle, Varangéville, Saint-Nicolas-de-Port, Laneuveville, Jarville… Dombasle, résonnait dans ma tête, je connaissais ce que les habitants en disaient : « Dombasle, c’est Solvay, et Solvay, c’est Dombasle… » 

        Sortie d'ouvriers des usines Solvay rue Nationale à Dombasle-sur-Meurthe entre 1920 et 1930 © Ph. D. Delboy, Coll. D. Monneret (FI-0189-0146)

        Solvay, industrie chimique grâce au sel. Et par la fenêtre du TER qui ne roule pas très vite en ces lieux, je voyais les bâtiments, Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est et pas loin : Cérébos… 
        Un jour, un éclair a zébré ma petite tête, je me suis souvenue d’une libraire à Dieuze… Dieuze, un salon littéraire dans les locaux des anciennes Salines Royales… J’ai entendu, j’ai vu des femmes œuvrer (elles sont si courageuses). Une intuition semblable à celle ressentie avant l’écriture des Alliances de Cristal. J’y étais, mais oui… 
        Alors, j’ai pris ma plume, suis retournée vers ces terres. J’ai rencontré celles et ceux qui avaient vécu un bout de cette épopée saline, j’avais besoin de leur vécu, de leurs documents.
        Quand on écrit sur de tels sujets, quand on est allé à la pêche et qu’au bout de la ligne on a remonté des faits qui entrent dans la toile historique, on n’a pas le droit de se tromper. 
        Se tromper, ce serait trahir…

        Je me réjouis que : Image’Est crée un circuit patrimonial et touristique du sel en Lorraine comme l’a été celui sur la Ville de Nancy. 
        Il y a tant à dire, tant à voir. C’est la fierté d’une région à nulle autre pareille. Ce circuit conduit à une histoire du sel en Lorraine qui a touché deux bassins, l’un en Moselle (Dieuze et environs) l’autre en Meurthe-et-Moselle.
        Ce circuit inclut vingt-trois communes où l’histoire du sel a laissé plus que des traces, des chemins, des routes, un canal, autant de sites arpentés par les hommes qui ont souffert sans doute, mais aussi aimé.

        En Meurthe-et-Moselle, le grand essor du sel a lieu après la guerre de 1870… 
        En 1871, la guerre est perdue contre la Prusse et les Salines de Moselle, Dieuze et ses environs (anciennes Salines Royales tombent dans le giron allemand), en Lorraine francophone, il faut pouvoir s’approvisionner en sel. On sait que le sous-sol est gorgé de sel. Reste à l’extraire à plus grande échelle que ce qui a été fait jusque-là.

        Si on commence par Laneuveville-devant-Nancy, on découvre l’histoire de cinq anciennes salines. 

        M. Sertorius Pompe de sondage Laneuveville-devant-Nancy ou Varangéville ? / Anonyme - © Coll. François Peignier

        Juste après 1870, on disait : « le premier employeur de la ville, c’est le sel. » D’où cette devise, « dans mes eaux usées le sel de ma propriété » qui influença le peintre imagier Pierre-Dié Mallet qui composa les armoiries de la ville et son blason.
        Art-sur-Meurthe aussi a son histoire du sel. Un lieu magnifique traversé par le canal de la Marne au Rhin… Moyen de transport des marchandises indispensables à l’époque.
        Varangéville et Saint-Nicolas-de-Port, difficile de les dissocier sont (sans jeux de mots) soudés par le sel. Cette saline est exploitée depuis 1855, elle fait partie du même bassin salifère que celui de Dieuze. Une exploitation aisée, car peu profonde. Les deux localités sont marquées par l’exploitation du sel, les cités ouvrières pour loger les saulniers et leur famille, mais aussi un tissu associatif vivant et généreux. Tant d’histoires communes lient les uns aux autres.
        Dombasle, c’est Solvay, mais c’est aussi Cérébos, le sel de table et celui qu’on met dans le lave-vaisselle… Tant de femmes ont œuvré. « Cérébos, c’est nous », s’exclamaient-elles dans les années 50. En 2016 Cérébos a fêté ses 150 ans.
        Rosières-aux-Salines a un statut particulier. Une saline y existait depuis fort longtemps et était propriété de la famille Lenoncourt qui la vendit au duc Ferri III de Lorraine 1291… Ce fut la richesse des lieux à tel point que l’on disait que le sel était l’or blanc de Rosières-aux-Salines.
        Mais cette saline s’éteignit avec l’Ancien Régime.  Reste le souvenir.
        Salines de Crévic, Maixe et d’Einville-au-Jard. Les lieux se tiennent dans un mouchoir de poche. Les premiers forages sont faits en 1868… La construction démarre en 1873 et l’extraction et production se poursuivront jusqu’en 1913, pour Crévic.

        Les salines Saint-Laurent  à Einville-au-Jard - © Ph. D. Delboy, Coll. D. Monneret (FI-0189-0129)

        Einville poursuit son activité avec le souvenir de la grande époque… Celles des péniches sur le canal, tout proche. … Des péniches que les femmes tiraient depuis les quais de garage pour aller les arrimer ensuite à des chevaux, puis plus tard à des machines, comme les anciennes locomotives autorail avant que les péniches soient pourvues de moteurs. Ce fut le cas aussi à Saint-Nicolas-de-Port.
        Cette route du sel passe par Haraucourt qui a son musée, puis par Lenoncourt, Tomblaine… Elle est la continuité de l’histoire de celle de Dieuze, les Salines Royales, possession de Louis XIV. 
        La Saline de Dieuze fut une ville fortifiée dans la ville… Château-Salins à deux pas, ville très prospère avec l’impôt sur le sel tout comme Sarralbe. Tout proche, le canal des Houillères de la Sarre. Le canal voyait les péniches de charbon et de sel. 

        Salines royales à Dieuze vers 1937 © Ph. D. Delboy, Coll. D. Monneret (FI-0189-0005)

        Sarralbe accueillait des soudières… Le sel de soude, si utile pour les lavandières… Solvay passa aussi par là… Un musée explique tout cela.

        Salines de Thon, Dorr et Cie à Saltzbronn, hameau près de Sarralbe. À droite, l'ancien grenier à sel  / Anonyme - © Coll. B. Martin (FI-0471-0010)

        Quelques vestiges de l’exploitation du sel subsistent et témoignent de la manière dont on procédait autrefois pour extraire le sel. On voit des chevalements de forage comme à Art-sur-Meurthe et dans le Lunévillois. (Ils sont aujourd’hui classés).
        Les musées (Haraucourt près de Saint-Nicolas-de-Port ou Marsal près de Dieuze) ont à cœur d’être les gardiens de ce passé bien vivant, bien souvent aidés par des associations au nom qui font rêver comme Les Becs Salés.
        On peut aussi visiter les mines de Saint-Nicolas-de-Port et sans doute, entendrez-vous, comme moi, quelques histoires croustillantes. Quand les troupes de la Libération vinrent libérer la Lorraine de l’horreur nazie, tandis que les bombes pleuvaient (allemandes ou américaines), on se réfugiait dans la mine, on y vivait en famille et malgré les événements qui pouvaient être tragiques, on arrivait à rire, car l’espoir était chevillé au cœur et au corps.

        Merci à Image’Est pour le travail accompli…
        Puisque la Lorraine est une terre de sel… Son âme ne connaît pas la fadeur et son cœur brille comme un éclat de sel pur.

        Élise Fischer
        *Les femmes des terres salées, et La promesse du sel (Éditions Calmann-Lévy)
         

          • Départ
          • Les salines et concessions de Laneuveville-Devant-Nancy
          • Arrivée
          • La saline de Jarville
          • Mode de transport
          • Voiture
          • Distance
          • 249 km
          • Durée
          • 4 heure 48 minutes
      • Les Étapes de cet itinéraire
      • Etape A

        Les salines et concessions de Laneuveville-Devant-Nancy

        Les salines et concessions de Laneuveville-Devant-Nancy
        par Michel Dequéant.

        La commune possédait sur son territoire cinq salines et deux concessions :
        - Deux in situ (Sainte-Valdrée, Les Aulnois)
        - Un écart (Bosserville)
        - Deux lieux-dits (Laneuveville ; annexe Marcheville-Daguin et Cie).
        - Deux concessions sans ...
        Etape B

        Saline d'Art-sur-Meurthe

        Saline d'Art-sur-Meurthe
        par Michel Dequéant

        Se situe dans la vallée de la Meurthe.
        Coordonnées : 48°39’24’’ Nord - 6°15’58’’ Est - PK 174045 canal de la Marne au Rhin
        Son administration première en était la Société des Manufactures des Glaces et Produits Chimiques de Saint-Gobain, Chauny & Cirey, ...
        Etape C

        Saline de Varangéville

        Saline de Varangéville
        par Michel Dequéant

        Possédait sur son territoire deux salines :
        -    Rosières – Varangéville.
        -    Saint-Nicolas – Varangéville. 
        Bordée par le canal de la Marne au Rhin. 
        Coordonnées : 48°38’02’’ Nord- 6°18’49’’ Est - PK 175820 Canal de la Marne au Rhin.
        Etape D

        Saline de Tonnoy, 1901-1928

        Saline de Tonnoy, 1901-1928
        Par Denis Bigel « Le coin des Becs Salés » Amicale des Anciens des Salins Dombasle.

        La Société anonyme des Mines de sel gemme et Salines de Tonnoy est fondée en 1899. Son but est de créer un puits de mine pour l'extraction du sel gemme solide et de construire une saline pouvant ...
        Etape E

        La saline ducale de Rosières

        La saline ducale de Rosières
        par Henri VASSE président de l’association Ros-hier
        Etape F

        Les salines de Dombasle

        Les salines de Dombasle
        (Circuit pédestre facile environ 3km en rouge) par D.Bigel
        Etape G

        Saline de Sommerviller

        Saline de Sommerviller
        Par Michel Dequéant.

        Se situe en bordure du canal de la Marne au Rhin.
        Coordonnées : 48°37’57’’ Nord / 6°22’38’’ Est / PK 180495 canal de la Marne au Rhin.
        Son administration se situait 47, place de la Carrière à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
        Etape H

        La saline de Crévic

        La saline de Crévic
        Par Denis LHOMME.

        La saline de Crévic était la plus petite saline de Lorraine.
        Située sur la commune de Sommerviller, elle longeait le canal de la Marne au Rhin et se trouvait en face de la saline de Sommerviller.
        Sa petite taille faisait qu’elle n’employait seulement ...
        Etape I

        La saline de Maixe

        La saline de Maixe
        par Michel Dequéant.

        Se situe dans la vallée du Sanon.
        Coordonnées : 48°38’45’’ Nord - 6°26’25’’ Est - PK 187471 Canal de la Marne au Rhin 
        Son Administration était à NANCY, 3, impasse Jeanne d’Arc puis 3, rue Victor Hugo.
        Etape J

        Salines d'Einville-aux-Jard

        Salines d'Einville-aux-Jard
        Par Francis DINVAUX
        Responsable du Cercle d’Histoire Locale du Foyer Rural d’Einville.
        Etape K

        Saline de Vic-sur-Seille

        Saline de Vic-sur-Seille
        Par Michel Dequéant.

        Se situe dans le SAULNOIS.
        Coordonnées : 48°46’59’’ Nord ; 6°31’56’’ Est
        Son administration première (1053) était l’Évêché de Metz et le Duché de Lorraine puis, par la suite, au sein de la saline en Moselle.
        Etape L

        Salines de Moyenvic, 3000 ans d'exploitation du sel

        Salines de Moyenvic, 3000 ans d'exploitation du sel
        Par Bruno Rondeau de l'Association Chemins faisant.

        Au cœur du pays du Saulnois et au bord de la Seille se dresse fièrement Moyenvic. Située entre Vic-Sur-Seille et Marsal, la commune de Moyenvic n’a pas la renommée de ses célèbres voisines. Cependant, elle fut autrefois une cité ...
        Etape M

        Saline de Lezey

        Saline de Lezey
        par Michel Dequéant.

        Se situe dans le Saulnois.
        Coordonnées : 48°45’10’’ Nord ; 6°37’47’’ Est.
        Son administration originelle dépendait de l’abbaye de Salival en Moselle.
        Etape N

        Marsal : L’exploitation du sel de la Protohistoire au XVIIème siècle

        Marsal : L’exploitation du sel de la Protohistoire au XVIIème siècle
        par Michel Remillon, président des Amis du Musée du Sel de Marsal

        En arrivant  par la porte de France dans la petite cité de Marsal, rien n’indique au visiteur le passé multimillénaire de l’exploitation du Sel.  Si ce n’est l’origine étymologique  propre à la région du  Saulnois  « ...
        Etape O

        Les Salines Royales de Dieuze (803* – 1973**)

        Les Salines Royales de Dieuze (803* – 1973**)
        Travail collaboratif de l'Association des Salines Royales de Dieuze sous la présidence et la responsabilité de Bernard FRANCOIS
        *803 : première mention datée des Salines de Dieuze dans un document
        **1973 : arrêt de la production de sel

        Très longue histoire que celle du sel ...
        Etape P

        L’exploitation du sel au Pays d’Albe à travers les siècles

        L’exploitation du sel au Pays d’Albe à travers les siècles
        Par P. Keuer.

        Sarralbe se trouve à l’extrémité Nord-Est du gisement salifère lorrain qui s’étend sur 70 kilomètres, entre la Moselle et la Sarre (de Tonnoy au sud de Nancy, à Sarralbe par Dombasle, Château-Salins, Dieuze)1.
        Etape Q

        Château-Salins

        Château-Salins
        Par Michel Dequéant.

        Fait partie du Saulnois. 
        Coordonnées : 48°49’21’’ Nord ; 6°30’31’’ Est.
        Son administration était installée rue de la Gare débaptisée rue Solvay le 6 octobre 1905, à Château-Salins (Moselle).    
        Etape R

        Salonnes

        Salonnes
        Par Michel Dequéant.

        Se situe dans le Saulnois
        Coordonnées : 48°47’30’’ N, 6°29’49’’ E
        Ses administrations furent l’Évêché de Metz et les Ducs de Lorraine.
        Etape S

        La saline de Chambrey

        La saline de Chambrey
        par Michel Dequéant.

        Se situe dans le Saulnois
        Coordonnées : 48°47’16’’ Nord ; 6°27’37’’ Est.
        Son administration était installée au 27, Haute Montée à Strasbourg.
        Etape T

        Saline d'Haraucourt

        Saline d'Haraucourt
        Par Raphaëlle GAILLARD-MUSSOT, Directrice de la Maison du Sel, Communauté de Communes Seille et Grand-Couronné.

        L’étape Haraucourt se découvre autour de deux lieux incontournables.
        Etape U

        Concession, forage et chevalements de Lenoncourt

        Concession, forage et chevalements de Lenoncourt
        par Anne-Marie Zwiller et Michel Dequéant
        Etape V

        La saline de Tomblaine

        La saline de Tomblaine
        Par Michel Dequéant.

        Se situe dans la vallée de la Meurthe.
        Coordonnées : 48°41’00’’ N, 6°13’00’’ E ; PK 165937 Canal de la Marne au Rhin.
        Son administration se situait 42, rue Victor à Nancy et avait accès au canal de la Marne au Rhin par la rue Joseph Florentin.
        Etape W

        La saline de Jarville

        La saline de Jarville
        Par Michel Dequéant.

        Se situe dans la vallée de la Meurthe
        Coordonnées : 48°40’12’’ N, 6°12’24’’ E ; PK 166355 Canal de la Marne et Rhin.
        Son administration se trouvait 40, rue Gambetta à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Recevez notre newsletter