• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 00

Surveillance d'une meule

    • Auteur
    • Paul MICHELS
    • Ayant Droit
    • Michel GRANDJEAN
    • Déposant
    • Michel GRANDJEAN
    • N° de photo
    • FI-0497-0073
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Support original
    • Photographie Positive
Surveillance d'une meule dans une forêt lorraine. Le seul mode de carbonisation dont l'usage était général en France est le procédé des meules.Les bois sont empilés, par lits superposés, sur une aire dressée avec soin et appelée faulde, de façon à constituer un tas, dit meule ou fourneau, ayant l'aspect d'une calotte sphérique surélevée. La meule est recouverte d'une enveloppe de feuilles sches et de mousse, sur laquelle on dispose, pour empêcher l'accès de l'air, une couverture composée de terre mélangée de frasil ou frasin, poussier provenant des fourneaux précédemment carbonisés. Cet habillage de la meule reçoit parfois le nom de bougeage. On met le feu par le haut, au moyen d'une cheminée ménagée au centre, ou, plus rarement, par des canaux réservés dans la masse du bois contre le sol. Le charbonnier dirige l'opération en ouvrant successivement des évents dans les différents points de la couverture.
Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter