• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 13 mai 1900

Scieurs de long à Bilstain (Belgique)

Enquête du Musée de la Vie wallonne consacré au métier de scieur de long, selon l'ancien procédé, chez H. Pottier à Bilstain (Belgique) en 1942. Le hourd utilisé dans le film, resté intact, a été établi en 1900 mais n'était plus en usage depuis 1935, remplacé depuis lors par des procédés de sciage mécaniques.

1ère partie : Préparation du tronc à scier.

Les scieurs de long. L’arbre est posé sur une de ses faces équarries pour être marqué. Le marquage est exécuté à l’aide d’une corde de laine trempée dans du noir dilué dans l’eau savonneuse. L’arbre, une fois marqué sur une face, est retourné pour l’être sur l’autre. Le marquage permet de définir le trait de coupe des futures planches.

2ème partie : Le sciage.

Le hourd sert à supporter le tronc pendant qu’on le scie. Mise en place du tronc sur le hourd. Fixation du tronc à la traverse fixe à l’aide de « clames ». La scie du scieur de long avec ses deux poignées. Préparation de la scie. On donne de la voie aux dents (aiguisage et limage des dents de la lame). Les différentes phases du sciage d'un tronc.

Ce film, fruit d'un travail de collecte de mémoire remarquable, est issu des riches fonds du Musée de la Vie wallonne à Liège (Belgique). Sa diffusion sur notre site s'inscrit dans le cadre du projet Interreg Pierres Numériques.

Numéro d'inventaire du Musée: 8000096

Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter