• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 00

Inventaires de 1906 (Le Val-d'Ajol)

    • Auteur
    • Armand DURUPT
    • Ayant Droit
    • Gilles DURUPT
    • Déposant
    • Marianne DURUPT
    • N° de photo
    • FI-0222-0014
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Support original
    • Photographie Négative
Scène religieuse illustrant la question des inventaires de 1906 devant le parvis de l'église du Val-d'Ajol (Vosges). La Loi de séparation de l'Église et de l'État promulguée en 1905 et notamment la question des inventaires des biens de l'Église suscita de nombreuses manifestations au début de l'année 1906. Le Nouvelliste des Vosges, dans son numéro du dimanche 4 mars 1906, rappelle les circonstances de l'événement : " L'inventaire a eu lieu mardi. L'opération devait commencer à 8 heures du matin. Avant ce moment, une foule de plus de 400 personnes était massée devant l'église et ses abords. Le percepteur et M. Pradier, commissaire spéciale, se présentèrent au milieu de plusieurs brigades de gendarmerie. M. le curé lut d'abord une protestation et refusa de donner les clés de l'église ; pendant ce temps, la foule ne cessait de grossir. N'osant procéder aux opérations, le commissaire fit demander des renforts à Remiremont. À 2 heures du soir, arrivaient au Val-d'Ajol, 40 artilleurs à cheval et une compagnie du 15e bataillon de chasseurs, commandée par le capitaire Bricourt. Les militaires disposés autour de l'église, refoulèrent les manifestants et les empêchèrent d'approcher. Les artilleurs furent requis d'ouvrir la porte avec des pinces (...) À 4 heures et demie, la triste opération était terminée. Pendant les charges de la gendarmerie, plusieurs personnes ont été blessées (...) Sur cette plaque de verre originale, le photographe Armand Durupt (1874-1942), auteur de ce cliché, a pris soin de graver et dessiner au centre l'image, quelques personnages supplémentaires. La scène simule une arrestation d'un prêtre et quelques individus récalcitrants, molestés. Un clin d'oeil facétieux posé sur des événements houleux, qui replacé dans le contexte de l'époque, dénote toutefois, un état d'esprit frondeur. À remarquer la mention manuscrite originale " Reproduction interdite ".
Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter