• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 00

Immeubles du Haut-du-Lièvre (Nancy)

    • Auteur
    • ANONYME
    • Ayant Droit
    • CENTRE IMAGE LORRAINE
    • N° de photo
    • FI-0125-0032
    • Coloration
    • Noir & Blanc
Au milieu des années cinquante, des milliers de gens doivent être logés à Nancy. Les logements du centre-ville, étant pour la plupart insalubres, un développement de la banlieue s'impose. La municipalité de Raymond Pinchard va alors intervenir avec un politique de logement, et engage avec l' État le programme du Haut-du-Lièvre qui prévoit la construction de 3500 logements. Il ne reste qu'un seul grand espace vide sur le territoire de Nancy, les 36 hectares sur le plateau de Haye à cent mètres d'altitude. Ce terrain est alors acquis en 1956 par la mairie de Nancy. Le 9 décembre 1957, Bernard Zehrfuss, connu pour ses réalisations comme le Palais de l'Unesco à Paris, présente son projet. Il rejette l'esthétique de la cité jardin ou encore celle de la cité ouvrière, il a pour ambition de concevoir une immense barre frontale parallèle à la côte, dominant l'agglomération nancéienne. Le 9 mars 1958, la première pierre est posée, les travaux dureront jusqu' en 1971. Pour les deux tiers des logements, le procédé de construction a relevé de la préfabrication, qui consistait à la mise en oeuvre préalable d'une ossature en charpente métallique pour le montage. Les panneaux préfabriqués de murs, façades, ou planchers sont ensuite assemblés. Six logements sont fabriqués chaque jour grâce au procédé d' Estiot. Bientôt s'élèvent alors d'immenses barres imposantes, comme le " Tilleul ", ou le " Cèdre bleu " et ses 917 logements. Entre 1965 et 1967, sont alors construites les trois tours étoiles, ainsi que la surprenante Tour Panoramique en 1971.
Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter