• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 13 mai 1900

Armuriers (Les) - Le monteur à bois de carabines à Liège (Belgique)

Enquête du Musée de la Vie wallonne consacrée au travail des armuriers. Ici le monteur à bois de carabines, par M. Thonnard à Liège, en 1943.

INTERTITRES: "L’atelier. Par deux traits de trusquin l’ouvrier détermine approximativement l’axe du bois. Placement de la plaque de couche. Dégrossissage de la crosse au "couteau à hacher". La place de la gâchette est repérée à l'aide d'une règle à coulisse. L'emplacement de la honte et du canal, où doivent s'encastrer respectivement la culasse et le canon est marqué avec la pointe à tracer. Creusement du canal. Creusement de la hote. On berce le trou par où doit passer la gâchette. La culasse, enduite d'ocre rouge, est introduite dans la hote ébauchée, pour déterminer les retouches à faire. C'est lèhî d'vins. En même temps qu'il achève la hote l'ouvrier termine le "canal" (rinètî l'canal). Vérification de l’avantage et de la pente. Dégrossissage de la "longuesse" (partie du bois se trouvant sous le canon). Placement du "feuillage" puis de la sous-garde. A ce moment commence le façonnage à l'aide du "couteau à façonner". L'oreille, délimitée d'après un patron, est dégagée à la gouge. Pendant le façonnage, le bois est soutenu par un "bâton de support". Finissage à la râpe, à la lime et au paire de verre. Le travail du monteur à bois est terminé".

Ce film, fruit d'un travail de collecte de mémoire remarquable, est issu des riches fonds du Musée de la Vie wallonne à Liège (Belgique). Sa diffusion sur notre site s'inscrit dans le cadre du projet Interreg Pierres Numériques.

Numéro d'inventaire du Musée: 8000094

Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter