• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 13 mai 1900

Armuriers (Les) - Le bronzage à Liège (Belgique)

Enquête du Musée de la Vie wallonne consacrée au travail des armuriers. Ici l'ancien procédé du bronzage qui donne aux pièces polies une patine noire, chez Mme Sauveur à Liège, en 1943.

Le bronzage donne aux pièces une fois polies, une patine généralement noire. Nous allons suivre le traitement des canons dans le seul atelier de la région liégeoise où toutes les opérations se fassent encore à la main. Les pièces doivent d'abord être dégraissées au moyen d'une pâte de craie: c'est le discrahèdje.

Les canons, pourvus de deux broches servant à les manier, sont d'abord enduits de cette pâte de craie.

Après séchage, la craie est enlevée à la brosse. Les canons sont dégraissés. Dans la pièce voisine a lieu le bronzage proprement dit, ou finihèdje. Enduisage des canons d'acide: c'est mète al coleûr. On laisse agir l'acide un certain temps, puis on met les canons à bouillir dans un bac d'eau de pluie. La cuisson ne durant qu'une dizaine de minutes, c'est un va-et-vient continuel d'ouvrières déposant un canon et en retirant un autre, à point.

Le canon retiré de l'eau est essuyé, puis frotté à la carde.

La mise en couleur et les opérations qui la suivent sont répétées deux ou trois fois.

Graissage intérieur et extérieur des canons terminés.

Ce film, fruit d'un travail de collecte de mémoire remarquable, est issu des riches fonds du Musée de la Vie wallonne à Liège (Belgique). Sa diffusion sur notre site s'inscrit dans le cadre du projet Interreg Pierres Numériques.

Numéro d'inventaire du Musée: 8000117

Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter