• Votre courriel
    Votre mot de passe
Itinéraires
Itinéraires
Etapes d'itinéraire
      • Etape W
      • La saline de Jarville

      • LA ROUTE DU SEL EN LORRAINE

      • Par Michel Dequéant.

        Se situe dans la vallée de la Meurthe
        Coordonnées : 48°40’12’’ N, 6°12’24’’ E ; PK 166355 Canal de la Marne et Rhin.
        Son administration se trouvait 40, rue Gambetta à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
          • 48°40’12’’ N, 6°12’24’’ E ; PK 166355 Canal de la Marne et Rhin.
          • 54140 Jarville-la-Malgrange ( 54 )
          • France
          • Lon. 6.200932
          • Lat. 48.673932
      • CONCESSION

        1889 - Carte de la concession

        La concession de sel dite de Jarville comprise dans les limites ci-après définies, communes d’Art-sur-Meurthe, Jarville, Laneuveville-devant-Nancy, Saulxures-lès-Nancy et Tomblaine arrondissement de Nancy (Meurthe-et-Moselle), fut instituée le 24 décembre 1881 sur une superficie de 324 ha au profit de la Société anonyme Lorraine pour une durée de 50 ans.
        Sur cette concession ne sera foré qu’un seul forage de reconnaissance.

        Schéma de M. Dequéant. Plan de situation du sondage.

        Au cours de l’année 1903, il fut question d’une vente de la concession pour créer une industrie. Les membres de la participation soude décidèrent, d’un commun accord, de se rendre maître de la concession. La S.A. des Mines de Sel de Jarville fut constituée. Elle avait pour but la lutte contre les concurrences éventuelles pouvant nuire tant à l’industrie du sel qu’à celle de la soude. (2/3 soude, 1/3 sel). Pour ce faire, elle eut à racheter les concessions de :
        La S.A. des Salines & Soudières de Bayon demandée le 28 octobre 1903 et de son extension le 25 janvier1904 d’une superficie de 44,97 ha.

        1904 – Carte de la concession de Bayon et de son extension.

        Le ministère de la Guerre interdit tout rejet dans la Moselle, donc impossibilité pour une soudière ou une saline de rejeter dans son cours. 

        1905 – Concession de Lupcourt.

        Devant cette interdiction, la banque Renauld, ancien copropriétaire, décide de créer la S.A. des Salines et Soudières Lorraines le 25 juin 1905, et, pour ce faire, fait la demande d’une nouvelle concession, celle de Lupcourt.

        Cette concession devait alimenter une saline et une soudière à Laneuveville-devant-Nancy dont les plans ont été déposés le 25 septembre 1905.

        • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle. 1905 - Plan Soudière & Saline

        • Schéma M. Dequéant. 1905 - Détail de la saline projetée.

        Ne pouvant obtenir cette concession, la S.A. des Salines et Soudières Lorraines est dissoute le 1er janvier 1907. Ses actifs seront repris par les mines de sel de Jarville le 23 mars 1907. 

        Le 13 novembre 1910 M.  Mercier fait la demande de la concession de Lupcourt sur une superficie de 1251 ha et projette d’y effectuer un sondage le 8 janvier1911 tout en réduisant la superficie de la concession.

        Afin d’éviter toute velléité de nouvelle concession, les mines de sel de Jarville, vont faire une nouvelle demande de concession le 22 juin 1912 en remplacement de celle des Salines et Soudières Lorraines.

        • 1910 – Concession de Lupcourt.

        • 1912 – Ultime demande de la concession de Lupcourt.

        • En-tête de lettre de la S.A. des Mines de sel de Jarville. 

        PARTICIPATION SOUDE

        SOLVAY et Cie
        MARCHEVILLE DAGUIN et Cie
        SOUDIERE de la MEURTHE
        SAINT-GOBAIN
        PRODUITS CHIMIQUES D’ALAIS et CAMARGUE
        PRODUITS CHIMIQUES du MIDI
        SOCIETE de MARSEILLE l’ESTAQUE
        KUHLMANN
        ETABLISSEMENTS MALETRA
        M.E. DUCLOS
        SOCIETE d’ HAUTMONT.

        CHRONOLOGIE DE LA CONCESSION DE JARVILLE

        • 24 décembre 1881 : institution d’une concession.
        • 28 octobre 1903 : création de la S.A. des Mines de Sel de Jarville.
        • 28 octobre 1903 au 23 mars 1907 : affaire de Bayon.
        • 22 juin 1912 : nouvelle demande de concession.
        • 1969 : achat par la Société Somijar.
        • 1986 : achat par Solvay Finance France.
        • 24 août 2010 : arrêt définitif des travaux miniers et d’utilisation industrielle.

        SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES 

        • Annales des Mines 1907, série 10 volume 6.
        • Service des Mines Meurthe-et-Moselle, n°1182 - 1er septembre 1904.
        • Conseil d’État section des Travaux Publics, avril 1917. 
        • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, 8S 109 dossier 16.
        • Archives personnelles M. Dequéant.
      • Les médias de cette étape
      • Aucun résultat
Recevez notre newsletter