• Votre courriel
    Votre mot de passe
Itinéraires
Itinéraires
Etapes d'itinéraire
      • Etape H
      • La saline de Crévic

      • LA ROUTE DU SEL EN LORRAINE

      • Par Denis LHOMME.

        La saline de Crévic était la plus petite saline de Lorraine.
        Située sur la commune de Sommerviller, elle longeait le canal de la Marne au Rhin et se trouvait en face de la saline de Sommerviller.
        Sa petite taille faisait qu’elle n’employait seulement qu’une vingtaine de salariés.
      • La saline de Crévic
          • Place Poincaré
          • 54110 Crévic ( 54 )
          • France
          • Lon. 6.404228
          • Lat. 48.6392449
      • Après l’institution d’une première concession d’exploitation du sel par dissolution le 26 juillet 1868 au profit de C. DURNESSE, le fonçage du premier trou de sondage se fera au cours de l’année 1870.

        Ce premier sondage a été effectué derrière la saline, puis un deuxième dans la Grande Embanie entre Sommerviller et Crévic. Le saumoduc passait au-dessus du Sanon au niveau de la petite passerelle qui se trouvait derrière le terrain de tennis actuellement. Celle-ci a été démontée dans les années 1980. Ces deux sondages sont aujourd’hui rebouchés.

        La saline sera construite en 1873 et sera exploitée jusqu’en 1934, date de sa fermeture.

        La dernière personne ayant travaillé dans cette saline résidant Sommerviller était Monsieur Léon OSTE.

        Cette saline n’a jamais été électrifiée. On transportait le sel pour partie dans des paniers en osier, c’est pourquoi il y avait un petit étang en contrebas où l’on trempait les paniers pour faire gonfler l’osier.

        Le sel était également mis en sacs de 50Kg qui étaient charrié jusqu'à la péniche où un chargement hebdomadaire avait lieu.

        Cette saline était plus communément appelée « la Jeannette ».

        En effet, Monsieur DURNESSE, Directeur de la Saline, venait tous les jours en calèche et était accompagné de sa petite-fille, Jeannette, qui est, au jour de l’écriture de cet article, toujours en vie.

        Nous ne pouvons que voir aujourd’hui, lorsque l’on se promène sur le bord du canal, les vestiges de cette ancienne saline et les ruines où se trouvait la forge.

        Denis LHOMME
        Sommerviller

        Bibliographie

        • Monsieur François HUSSON, propriétaire de site aujourd’hui.
        • Archives personnelles Denis LHOMME.
        • La mémoire du sel au pays du Sanon.
        • Historique de l’industrie du sel dans la vallée de la Meurthe et du Sanon
      • Les médias de cette étape
      • Aucun résultat
Recevez notre newsletter