• Votre courriel
    Votre mot de passe
Itinéraires
Itinéraires
Etapes d'itinéraire
      • Etape B
      • Gauthier-Poinsignon

      • COEUR DE VILLE - NANCY

      • Aux ateliers « Gauthier-Poinsignon & Cie » au 10, rue d’Auxonne, un grand choix de petits meubles lorrains est proposé à la visite au sein même de la fabrique de meubles où des prix de fabrique très attractifs attirent une clientèle toujours plus vaste. L’édition de catalogues de vente de meubles par correspondance favorisera également le succès de cette entreprise représentative de « l’Art pour tous ».
      • Gauthier-Poinsignon
        • Facture de la fabrique Gauthier-Poinsignon - 1912 © Coll.. Michel Grandjean
          • 4, boulevard de Scarpone
          • Nancy ( 54 )
          • Lon. 6.165404299999977
          • Lat. 48.6999096
      • PRÉAMBULE

        Après une formation artistique à Nancy et Paris, et au sein de la Maison Majorelle entre 1894 et 1900, l’ébéniste Camille Gauthier (1870-1963) fonde sa propre fabrique de meubles entre 1900 et 1901 avec l’aide financière du tapissier Paul Poinsignon. En décembre 1900, la Lorraine Artiste parle de grands ateliers élevés rue d’Auxonne qui vont commencer leur production de meubles de style dont le dépôt exclusif pour la région sera la Maison d’Art Lorraine. En juillet 1901, quelques mois seulement après son installation, le jeune ébéniste est à nouveau remarqué dans les colonnes de la Lorraine Artiste par ses œuvres réalisées dans un temps très court ! Les premières créations sont nettement bien influencées par le style Majorelle, puis s’en détachent et mettent l’accent sur la modernité et un talent fécond. La firme Gauthier-Poinsignon obtient de nombreuses récompenses lors des concours organisés de 1904 à 1907 par l'Union Centrale des Arts.

        En 1908, l’entreprise emploie déjà un peu plus d’une quarantaine d’ouvriers. Dans l’usine, rappelle Alain Dusart, le magasin d’exposition permet de voir travailler les ouvriers en direct sur des machines rapides bientôt électrifiées. Les ateliers « Gauthier, Poinsignon & Cie » poursuivent leur activité sous la dénomination commerciale de «  C. Gauthier, Nancy » (ateliers de meubles d’art).

        Extrait du catalogue général du meuble d'art l'Intérieur Moderne - 1912 (IVR41_805404845X_4) © Coll. Région Grand Est - Inventaire général _ Repr. D. Bastien

        En 1911, l’entreprise est également implantée boulevard de Scarpone qui n’avait pas du tout la physionomie qu’on lui connaît de nos jours. Un article du 14 mars 1911 paru dans L’Est républicain précise que la maison Gauthier-Poinsignon a pris l’initiative de faire poser une plaque indicatrice au coin de la «  nouvelle voie, appelée boulevard de Scarpone, et de la rue d’Auxonne ». En 1924, ce boulevard s’arrêtait au niveau de l’axe du sentier de la Croix-d’Auyot  et l’exécution du prolongement jusqu’à Maxéville avance lentement ! Une facture (voir illustration) de 1912 adressée au photographe Paul Michels rappelle que l’entreprise « Gauthier-Poinsignon & Cie »  était également spécialisée dans la fabrique de tentures et de papiers peints et disposait d’une galerie d’exposition permanente.  La firme affichait deux adresses distinctes mais très proches : 10, rue d’Auxonne et 2 et 4, boulevard de Scarpone.

        En 1924, Camille Gauthier, unique gérant de l’entreprise après la mort de son collaborateur, A. Poinsignon, cède la société à Charles Delfour qui poursuivra la vente des productions sous l’appellation « Gauthier-Poinsignon », tandis que l’ébéniste reprendra ses activités de peintre après s’être retiré dans le Sud-Ouest.

        Publicité murale place Paul Painlevé  © Coll.. Scalen (FI-0003)

        REPÈRES CHRONOLOGIQUES

        1891: Camille Gauthier entre à l'École des Arts Décoratifs de Paris après un apprentissage à l'École des Beaux-Arts de Nancy

        1894-1900 : Camille Gauthier est employé par Majorelle comme décorateur

        1901 : création de la société de fabrique de meubles “Gauthier-Poinsignon”. Camille Gauthier devient membre du Comité directeur de l'École de Nancy

        1904 - 1907 : nombreuses recompenses en France notamment.

        1924 : vente de la société à Charles Delfour

        SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

        • Art nouveau : l'épopée lorraine / Alain Dusart, François Moulin. - Strasbourg : la Nuée bleue : Éd. de l'Est, 1998, p. 73-74

        • Le Pays Lorrain, n°2, juin 2001

        • L’Est républicain, 1911-1939)

        • La Lorraine artiste (15-12-1900 ; 15-07-1901)

        • Le Cri de Nancy (26-12-1908)

        http://www.ecole-de-nancy.com

         

      • Les médias de cette étape
      • Aucun résultat
Recevez notre newsletter