• Votre courriel
    Votre mot de passe
Itinéraires
Itinéraires
Etapes d'itinéraire
      • Etape G
      • Berger-Levrault

      • COEUR DE VILLE - NANCY

      • En 1976, l’imprimerie nancéienne Berger-Levrault fêtait son tricentenaire ! Une longue histoire d’une librairie au départ qui commence à Strasbourg en 1676 et se poursuit à Nancy au lendemain de l’annexion de 1870 dont l’exode industriel profite pleinement à la ville.
        Aujourd'hui, les façades des bâtiments le long de la rue des Glacis à Nancy sont les seules traces de l’imprimerie Berger-Levrault.
      • Berger-Levrault
        • Ateliers et presse lithographique © Coll. P. Goujaud (FI-0298 )
          • 18, Rue des Glacis
          • 54000 Nancy ( 54 )
          • France
          • Lon. 6.1744608999999855
          • Lat. 48.6995851
      • O. Berger-Levrault © Coll. P. Goujaud (FI-0298)

        En octobre 1871, on ne parle que de modestes bureaux installés dans une baraque sur un terrain acheté à la Manufacture des Tabacs. L’usine commence réellement à fonctionner en 1872. L’entreprise est alors dirigée par Jules Norberg, l’ancien collaborateur de Berger-Levrault à Strasbourg. Mais l’ascension est rapide grâce à des conditions favorables d’implantation. En 1876, 265 employés travaillent chez Berger-Levrault Malgré l’incendie du 16 mai 1876 qui détruit les ateliers, l’usine est reconstruite en grande partie. En 1905, on dénombre 600 employés.

        Vue aérienne des ateliers Berger-Levrault en 1917 (en bas à droite) © Coll. Jean-Louis Burtin 
        Plan et vue © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Ouvriers et employés © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        H. Bellieni - Ouvriers vers 1901 - © Coll. J. Ritter

        L’établissement se caractérise par une construction édifiée en rez-de-chaussée tout le long de la rue des Glacis, occupant une superficie de 8 800 mètres carrés. Voici la description que présentait le Bulletin de la Société industrielle de l’Est en 1905 des ateliers de l’usine : « les ateliers sont groupés parallèlement et communiquent entre eux dans l’ordre de la progression du travail ; tous ils accèdent perpendiculairement aux bureaux légèrement surélevés. Cette disposition permet d’observer commodément ce qui se passe dans les ateliers. Dans ceux-ci l’électricité règne en maîtresse. Partout le rhéostat a remplacé la courroie de transmission… ».

        Ateliers de typographie © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Atelier de typographie © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Ateliers des commandes © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Atelier de machines © Coll. P. Goujaud (FI-0298)

        Les équipements techniques ne sont pas en reste : «  Toutes les ressources de l’industrie du livre sont réunies dans ce bel établissement : imprimerie typographique et lithographique avec ses trente-deux grandes presses mécaniques et de nombreuses presses plus petites, sa fonderie de caractères et de musique mobile, ses ateliers de reliure, de gravure, de photogravure, de galvanoplastie, de réglure, de dorure. Le personnel comprend près de six cents employés et ouvriers ». Au début du XXe siècle, Berger-Levrault se hisse parmi les premières grandes imprimeries nationales en devenant un des principaux fournisseurs des grandes administrations gouvernementales. Sur le plan local, cette imprimerie reste la plus grande usine de la ville. Durant la Première Guerre mondiale, l’entreprise joue un rôle prépondérant dans  la propagande anti-allemande.

        Ateliers et presses © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Relieuse © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Machine à relier © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Typographe au travail © Coll. P. Goujaud (FI-0298)

        En 1976, l’imprimerie-librairie Berger-Levrault  disposait de deux usines à Nancy et Toul qui employaient encore plus de 900 personnes. En décembre 2000, le site est cédé à la Ville de Nancy et plusieurs organismes s’installent dans l’aile de la rue des Glacis dans les années qui suivent.

        Dès 2009, commence la démolition des bâtiments industriels, hormis la façade de la rue des Glacis, stoppée en 2010-2011 lors de la découverte de l’ancien cimetière du faubourg des Trois-Maisons fermé depuis 1842. En 2014, l’ancien site de Berger-Levrault est aménagé en logements construits autour d’une espace vert.

        Travail de typographie © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Presse © Coll. P. Goujaud (FI-0298)

        REPÈRES CHRONOLOGIQUES

        • 1870-1872 : implantation de l’imprimerie à Nancy

        • 1876 : incendie d’une grande partie de l’usine

        • 1877 : mouvement de grève en janvier

        • 1901 : mouvement de grève de novembre 1901 à janvier 1902

        • 1976 : tricentenaire de l’imprimerie Berger-Levrault

        • 1988 : dépôt des archives de l’entreprise Berger-Levrault aux Archives départementales de Meurthe-et-Moselle

        • 2008 : sondages archéologiques et découverte d’un ancien cimetière

        • 2010-2011 : fouilles  archéologiques

        • 2014 : fin des travaux de reconversion du site en logements

        Ancienne presse © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
        Ancienne presse lithographique J. Voirin à bras © Coll. P. Goujaud (FI-0298)

        SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

        • Histoire d’un imprimeur : Berger-Levrault, 1676-1976 / Préf. de Jean Mistler,…

        • Études touloises, n° 13, 1978

        • Bulletin de la Société industrielle de l’Est, 1905, n°46

        • L’Est républicain, 29-10-2012

         

        Une presse © Coll. P. Goujaud (FI-0298)
      • Les médias de cette étape
      • Aucun résultat
Recevez notre newsletter