• Votre courriel
    Votre mot de passe
Education
Actualités
      • Réseau
      • Les petits laboratoires de l'Image

      • Les petits laboratoires de l'Image
      • Afin d’encourager les démarches liées à l’image fixe, et notamment la photographie, au sein de l’éducation artistique et culturelle, la DAAC en lien avec l’IA-IPR arts plastiques, en partenariat avec la DRAC, et les écoles d’arts de Lorraine reconduit le dispositif en direction des classes de collège et de lycée intitulé Les Petits Laboratoires de l’Image.

        Ce dispositif s’adresse aux étudiants des écoles d’arts et aux artistes photographes. Il permet à un étudiant de mener un court projet d’un maximum de 10 heures en direction d’élèves de collèges ou de lycées dans l’académie de Nancy-Metz. Le projet est porté par le professeur d’arts plastiques. Les articulations avec d’autres disciplines (technologie, sciences-physiques, histoire, lettres...) et le travail interdegrés (école primaire-collège ; collège-lycée) sont encouragés.

        Contexte

        La multiplication des écrans tend aujourd’hui à rendre l’image très accessible. Les enfants et plus encore, les préadolescents, que ce soit dans leur milieu familial ou avec leurs pairs, par le biais des portables ou celui des réseaux sociaux, voient des images nombreuses, variées et qui peuvent être, dans certains cas, à la limite du supportable.
        Dans quelle mesure la place actuellement dévolue aux images contribue-t-elle à leur banalisation? Il ne s’agit nullement de stigmatiser les images mais d’appréhender plus finement leurs modalités de réception lorsqu’elle concerne directement des enfants. Comment les reçoivent-ils : quels sont les médiums, les conditions de leur réception ? Quelle lecture en développent-ils? Dans la mesure où toute image est désormais manipulable, quelle distinction établir entre « réel » et virtuel ? Quelles peuvent être les incidences dans le champ des émotions et des affects ?
        Dans le cadre de l’éducation à l’image, des formations en direction des enseignants permettent d’interroger les moyens d’amener les élèves à mieux appréhender les images, mieux les lire. L’enjeu est de renforcer une culture de l’image chez l’enseignant par la construction d’un regard critique, d’appréhender la relation de l’enfant et du préadolescent à l’image et de questionner la place de l’image au sein de l’enseignement, entre pratique et conceptualisation. Ces formations ambitionnent d’apporter un éclairage sur le travail que peuvent mener des professionnels de l’éducation pour accompagner ces jeunes dans la réception des images afin de développer une lecture autre que celle faite de façon personnelle ou avec des pairs.

        Enjeux et objectifs

        Dans la logique de cette éducation à l’image, ce dispositif vise à impulser un travail plus spécifique sur l’image fixe, et plus particulièrement la photographie, au sein des établissements. Par le partenariat entre professeurs d’arts plastiques, étudiants des écoles d’arts, et le prêt d’œuvres photographiques du Fond Régional d’Art Contemporain il permet d’ancrer cette réflexion dans l’articulation entre pratique et culture artistiques. La dimension pluridisciplinaire encouragée facilite une ouverture à la diversité des images et à leur statut, et permet de questionner la relation de l’élève à l’image dans ses pratiques quotidiennes. Le travail inter degré rend lisible le questionnement continu sur ces pratiques.. L’intitulé, Les Petits Laboratoires de l’Image, incite à placer l’élève en attitude de recherche, tant dans la pratique que dans la réception de l’image.

        Conditions financières et moyens

        Coordination : conseillers DAAC
        Validation DAAC/DRAC/IA-IPR Arts plastiques
        DRAC : 10 heures maximum par action
        DAAC : un forfait de 5 HSE forfaitaires pourra être attribué par projet.
        Etablissement : achat d’au moins 5 Appareils Photographiques Numériques qui resteront dans la salle d’arts plastiques. Si la couverture Wifi est assurée, l’achat de tablettes numériques est encouragé.

         

         

      • Publié le 14/05/2020
      • En savoir Plus
        Pour plus d'infos

        Pour plus d'infos

Recevez notre newsletter