• Votre courriel
    Votre mot de passe
Collections

Images de l'industrie

Fiche documentaire

Publié le 13 mai 1900

Fabrication des manches d'outils à Rotheux-Rimière (Belgique)

Enquête du Musée de la Vie wallonne consacrée à la fabrication manuelle des manches d'outils destinés à l'industrie et à l'agriculture (pelles, haches de houilleur, râteaux...), dans l'atelier des Bourgeois père et fils, à Rotheux en 1949.

INTERTITRES: "Ce travail artisanal se pratiquait dans la partie du Condroz, voisine du bassin industriel liégeois. Aujourd'hui encore les manches confectionnés à la main sont préférés dans beaucoup d'usines et de charbonnages pour des travaux dangereux, la travail à la main respectant le fil du bois et produisant par conséquent des manches moins sujets à se briser. C'est le dernier atelier de Rotheux, alors que le village en comptait sept ou huit autrefois.

Façonnage des manches de pelles. Dans cette fabrication, on part d'un rondin (aune, platane, frêne, bouleau ou saule). Celui-ci était naguère scié sur une "chèvre" (gade) spéciale. Il faut le dégrossir à la hache pour l'amener à peu près au diamètre voulu. Le manche est alors "haché à la plane sur un chevalet. Toujours sur le chevalet, le manche est raboté avec un rabot à semelle cintrée. Il faut alors biseauter avec une serpette l'extrémité supérieure du manche. Le manche est enfin passé au papier verré. On dispose 25 manches dans un bâti spécial et on en forme une botte liée aujourd'hui par deux fils de fer, naguère par des harts. On laisse dépasser quelques manches, qui sont par la suite "chassés" au marteau pour serrer la botte.

Façonnage d'un manche de hache. On part d'ici d'un tronçon de frêne fendu à l'aide de coins de fer et de bois. En dégrossissant le manche, on ébauche déjà l'échancrure courbe réunissant le manche proprement dit à la partie qui recevra le fer. Anciennement, le manche était placé sur le chevalet et travaillé. De nos jours, le manche est façonné sur un bâti dit "pointe", où il est fixé entre deux "pointes de fer". Ce dispositif permet d'échancrer plus facilement le manche de hache.

Dans le même atelier se fabriquent aussi des outils agricoles comme les râteaux de faneurs, avec leur arc qui a été courbé à froid (frêne ou noisetier).

Ce film, fruit d'un travail de collecte de mémoire remarquable, est issu des riches fonds du Musée de la Vie wallonne à Liège (Belgique). Sa diffusion sur notre site s'inscrit dans le cadre du projet Interreg Pierres Numériques.

Numéro d'inventaire du Musée: 8000121

Commentaire(s)
Lieux
Autres résultats
Ma recherche en coursSauvegarder ma recherche
Recevez notre newsletter