• Votre courriel
    Votre mot de passe
Itinéraires
Itinéraires
Etapes d'itinéraire
      • Etape U
      • Maison Bellieni

      • COEUR DE VILLE - NANCY

      • Le patronyme « Bellieni » est irrémédiablement rattaché à deux grandes villes lorraines, Metz et Nancy. La première fut la terre d’accueil de la famille Bellieni, originaire d’Italie du nord, qui s’installa en 1793 probablement en Fournirue, sous le nom de « Schiavetti-Bellieni », suivant l’exemple de plusieurs maisons d’optique de la région du lac de Côme, qui s’implantèrent à la fin du XVIIIe siècle dans la cité messine.
      • Maison Bellieni
        • Intérieur d'atelier © Coll. Jacqueline Ritter
          • 1, place Carnot
          • 54000 Nancy ( 54 )
          • Lon. 6.178374065081812
          • Lat. 48.69294166025079
      • En 1812, l’opticien, André François Bellieni (1789-1843) et son frère François (1795-18..) ouvrent un magasin de détail à Metz et fondent la Maison Bellieni. Jusqu’en 1870, la Maison Bellieni se développe et entretient de bons rapports commerciaux avec notamment l’École d’application de l’artillerie et du génie de Metz.

        André François Bellieni épouse en seconde noce le 25 avril 1821 Marguerite Joséphine Gimel (1873-1869). Le fils naturel de Mme Gimel, Charles est adopté. Charles, qui utilisera le nom de son père à titre professionnel, épousera Émilie Remoissenet (1832-1911). Six enfants naîtront à Metz de cette union, dont Charles Henri Gimel, dit Henri Bellieni (1857-1938).

        Lettre à en-tête de la Maison Bellieni, 22 juin 1878 © Coll. Patrick Cuchet
        À l’instar de nombreux optants, la famille Gimel-Bellieni quitte Metz suite à la Guerre franco-allemande de 1870 pour s’installer à Nancy. En 1878, la Maison Bellieni est localisée au 25, rue de la Pépinière (actuelle rue Gustave Simon) puis, 17, place de l’Académie (dénommée place Carnot en 1895). Après le décès de son père en 1880, Henri Bellieni, est très bien placé pour diriger cet établissement puisqu’il est à la fois, photographe, négociant, et inventeur particulièrement doué. Il en sera d’ailleurs largement récompensé par une avalanche de récompenses obtenues lors de différentes expositions nationales et internationales. La médaille d’or obtenue à l’Exposition universelle de Paris en 1889 couronne des années de labeur avec la création de nouveaux types d’appareils photographiques légers, plus connus sous l’appellation « Jumelles Bellieni ». Il est probable que cette même année H. Bellieni fabrique et vende un premier appareil photographique portatif, une « chambre à joues stéréo avec obturateur mécanique ».
        Ph. J. Scherbeck - Portrait de Henri Bellieni vers 1934 © Héritiers Scherbeck
        Illustration de couverture d'un catalogue de 1903 dessiné par V. Prouvé © Coll. M. Grandjean

        Membre de plusieurs sociétés photographiques entre autres dont la célèbre  Société française de photographie (Paris) et surtout membre actif de la non moins célèbre Société lorraine de photographie (Nancy) dès sa fondation en 1894 au sein de laquelle H. Bellieni joue un rôle prépondérant notamment avec la présentation de ses inventions dans le domaine de l’optique et de la photographie. C’est la fameuse jumelle stéréoscopique conçue en 1895 et fabriquée l’année suivante qui lui donnera une notoriété incontestée parmi les professionnels au niveau national et international. On ne compte plus les médailles et prix obtenus en France et à l’étranger entre 1900 et 1910. C’est en 1904, probablement avant, que la Maison Bellieni se déplace de quelques entrées passant du 17 au 1, place Carnot. L’affaire est installée au rez-de-chaussée du bâtiment au-dessous des salons du Cercle des Michottes.  En 1905, lors du cinquantenaire de la Chambre de Commerce de Nancy et de son congrès, un article de L’Est républicain du 10 décembre précise que huit mille jumelles ont été fabriquées aux ateliers Bellieni, dont « trois mille vendues en Amérique ». Ce sont ces mêmes appareils qui ont contribué dans une certaine mesure au large développement pris à Nancy par la carte postale illustrée. Jouissant d’une grande réputation parmi les notabilités de la ville, Henri Bellieni devient juge au Tribunal de Commerce de Nancy dès 1908 et membre de la Chambre de Commerce la même année, puis vice-président de la Société industrielle de l’Est et de la Ligue aérienne de l’Est. Il participera activement à l’Exposition internationale de l’Est de la France de 1909 à Nancy en tant que photographe, exposant et vice-président du jury. A cette occasion Bellieni expose aux côtés des célèbres Maisons Gaumont et Richard.

        Caricature de Bellieni dans Le Cri de Nancy (24-04-1909) © Bibliothèques de Nancy.png
        Ph. H. Bellieni après 1905 - Établissements Bellieni place Carnot © Coll. Henry
        Intérieur d'atelier  au 17, place de l'Académie © Coll. Jacqueline Ritter (FI-0061-0001)

         

        Durant la Première Guerre mondiale, fortement éprouvé par la mort de fils Charles (1888-1914) à l’âge de 26 ans lors de la bataille de Morhange, Henri Bellieni se mettra au service des armées en leur fabriquant plus de 8 000 périscopes de tranchées et les premiers appareils de photographie aérienne.

        En 1919, Henri Bellieni, désormais président du Tribunal de Commerce de Nancy, se rapproche de l’opticien-constructeur, Paul Ritter, installé à deux pas, 11, rue des Michottes. Un acte de vente est établi le 17 décembre 1919 entre Henri Bellieni et M. et Mme Ritter. L’entreprise se présente désormais sous l’appellation « H. Bellieni – Ritter, successeur » comme le rappelle un premier encart publicitaire par dans L’Est républicain  le 22 juillet 1920. Paul Ritter, le successeur, n’est pas un novice dans le mode photographique puisqu’il tenait déjà en 1914 un commerce spécialisé dans ce domaine, « Lunéville-Photo ». En 1924, Henri Bellieni se retire des affaires et prend sa retraite.

        Lettre de la Maison "Lunéville-Photo Paul Ritter", août 1914 © Archives municipales de Lunéville
        Lettre à en-tête de la Maison Bellieni - Ritter en 1922 © Coll. M. Grandjean

        En 1930, l’établissement devient « Bellieni, Ritter & fils Successeur ». Pendant plusieurs années, l’affaire continuera de tourner avec le prestigieux patronyme conservé dans la nouvelle enseigne. Après le décès de Paul Ritter en 1934, l’entreprise est gérée par deux de ses fils, Henri (opticien) et Louis (ingénieur des Arts et Métiers), puis par un des fils d’Henri, Robert Ritter qui cédera son affaire en 1989. Le magasin fermera définitivement ses portes en 1990.

        Il fut une époque où la photographie « faisait sensation » et s’admirait aussi au travers des vitrines comme ce fut le cas sur celles de la place de l’Académie. Elles servaient à présenter des « instantanés » faisant la joie des promeneurs insouciants de la Belle Époque. N’oublions pas qu’à deux pas de la célèbre future place Carnot, les établissements Bellieni étaient aux premières loges de nombreuses manifestations s’y déroulant et notamment les défilés et cérémonies militaires très prisés. Plus sensationnelles encore furent les photographies de l’éclipse d’août 1905 prises par Bellieni et présentées dans ses vitrines ce qui lui valut cette remarque visionnaire de l’Est républicain : « M. Bellieni a ainsi atteint le record de l’information photographique ».

        Blaise AURORA, chef de projet (Image'Est)

         

        REPÈRES CHRONOLOGIQUES

        • 1812 : installation à Metz de la Maison Bellieni

        • 1857 : naissance à Metz de Charles Henri Gimel, dit Henri Bellieni

        • 1871 : transfert de la Maison Bellieni à Nancy suite à l’annexion

        • 1880-1881 : Henri Bellieni reprend l’affaire familiale à la suite du décès de son père

        • 1889 : création de nouveaux types d’appareils photographiques légers (jumelles Bellieni)

        • 1894 : membre actif de la Société lorraine de photographie dès sa fondation

        • 1895 : conception de la première jumelle stéréoscopique Bellieni

        • 1904 : la Maison Bellieni se déplace du 17 au 1, place Carnot

        • 1914-1918 : fabrication de périscopes au service des armées et des premiers appareils de photographie aérienne

        • 1919 : vente de la Maison Bellieni à l’opticien Paul Ritter

        • 1924 : Henri Bellieni se retire des affaires

        • 1930 : la Maison Bellieni devient « Bellieni, Ritter & fils Successeur »

        • 1938 : mort de Henri Bellieni à l’âge de 81 ans

        • 1990 : fermeture du magasin Ritter

        Étiquette de la Maison Bellieni (17, place de l'Académie) sur une boîte de plaques de verre 9 x 12 cm, avant 1895 © Coll. Image'Est 

         

        SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

        • La correction de l'astigmatisme par le colonel Goulier à Metz, en 1852 / Paul Jeandelize, in Mémoires de l'Académie nationale de Metz, 1954-55, p. 91-96

        • Annuaire général de la photographie. France – Belgique – Suisse [Texte imprimé]. Paris : Plon, 1894

        • Bulletin du photo-club nancéien, n°3, septembre 1896

        • Maxifiche Henri Bellieni / Etienne Gérard. Les Fondamentaux du Club Niepce-Lumière, n°27, Septembre 2008.

        • Patrimoine photographique des Vosges (1870-1950) : un héritage pour demain. Catalogue de l’exposition / organisée par les Archives départementales des Vosges (29- septembre-22 décembre 2006). - Epinal : Conseil général des Vosges, 2006

        • Bulletin de la Société lorraine de photographie (1894-1914)

        • Bulletin du photo-club nancéien (1896-1907)

        • Histoire de la societe lorraine de photographie (1894-1914) / Blaise Aurora, in Annales de l’Est, n°1, 2005, p. 15-28

        • La Photographie à Nancy au XIXe siècle [Texte imprimé] / par Christian Debize. Nancy : Marc et fils, [1982]. - 2 vol. : ill., couv. ill. ; 30 cm. - Comprend : 1, Une Jeunesse provinciale : 1839-1870, 283 f. multigr. - Bibliogr. f. 263-273. Index ; 2, L'Univers des photographes professionnels : 1848-1920, 32-[162] f. multigr. - Note(s) : Th. 3e cycle : Art et archéol. : Paris 4 : 1982

        • La Lorraine Artiste, 1-09-1900

        • L’Est républicain, 10-12-1905, 22-07-1920

        • Le Cri de Nancy, 24-04-1909

        http://bellieni.club-niepce-lumiere.org/complements.php#art003 (consulté le 13-05-2019). Ce site est particulièrement spécialisé sur la vie et l’œuvre photographique de Henri Bellieni.

         

        Maison Ritter avant 1990 © Coll. Scalen
      • Les médias de cette étape
      • Aucun résultat
Recevez notre newsletter