• Votre courriel
    Votre mot de passe
Diffusion
Actualités
      • Restitution
      • Sélection "Panorama documentaire" 2021

      • Sélection "Panorama documentaire" 2021
      • Dans le cadre de sa mission de soutien à la diffusion de la création régionale, IMAGE EST, avec le soutien de la Région Grand Est, coordonne le dispositif Focus Film Grand Est au bénéfice des auteurs, des producteurs et des publics de la Région.

        Ce dispositif vise à valoriser les productions cinématographiques et audiovisuelles régionales sur l’ensemble du territoire du Grand Est et à permettre la rencontre entre ces œuvres, leurs auteurs et le public. En conduisant cette mission avec l’appui de partenaires reconnus, IMAGE’EST œuvre ainsi à renforcer le lien social, l’esprit critique et le renouvellement des publics tout en concourant à l’animation culturelle du territoire. Ce dispositif vise à inciter les programmateurs du Grand Est à montrer ces films régionaux et à organiser des rencontres avec leurs auteurs, Image’Est les accompagnant par la prise en charge du déplacement et de la rémunération des auteurs.

        Image’Est propose ainsi de découvrir l’ensemble de la création régionale de documentaires et de courts-métrages sur son site dédié www.focusfilms.fr. Avec ce site qui répertorie plus de 700 films et constitue un catalogue complet sur les 10 dernières années, l’ensemble des programmateurs de la région peuvent nourrir leur programmation culturelle et pédagogique.

        Parallèlement à ce travail de recensement mis à jour régulièrement, Focus Films Grand Est propose chaque année une sélection de films constituant un panorama des films documentaires régionaux recensés dans le cadre du dispositif. Trois films documentaires sont ainsi mis à l’honneur pour réaliser une tournée sur l’ensemble du Grand Est. Cette année, en raison des difficultés sanitaires rencontrées en 2020 et 2021, cinq films ont été sélectionnés par le comité éditorial qui s’est réuni le 30 septembre dernier. Ce comité rassemble différentes catégories de professionnels qui prennent en compte à la fois la qualité cinématographique, le potentiel d’audience et les opportunités d’accompagnement des œuvres.

        Des séances dans les salles de cinéma et dans les circuits culturels (médiathèques, festivals de cinéma, etc.) seront ainsi organisées pour les films choisis à compter de la fin de l’année 2021 et tout au long de l’année 2022.

        Les cinq films sélectionnés sont donc les suivants :

        « Waiting for Gaza » de Guillaume Kozakiewiez produit par ANA FILMS, 74 min, 2020.

        Arab et Tarzan Abu Nasser, deux frères jumeaux originaires de la Bande de Gaza, ont 30 ans et le cinéma chevillé au corps, au point de sembler eux-mêmes des personnages échappés d’une fiction… Aujourd’hui, deux ans après leur sélection cannoise, ils préparent leur deuxième long métrage à Paris, où ils ont obtenu le statut de réfugiés politiques. Dans leur chambre de 25 mètres carrés, dont ils sortent rarement, ils s’accrochent à ce qui leur reste de Gaza : une foule d’images, de photos, d’affiches ou de séquences de leurs films précédents qu’ils projettent sur les murs. Au cœur de ce laboratoire aux rideaux fermés même de jour, Apollo, leur deuxième long-métrage, prend forme. Animés tous deux par un besoin impérieux de raconter, sous toutes ses formes, leur territoire perdu, les deux frères extirpent de leur imaginaire une Palestine mentale, réinventée dans leur scenario, leurs dialogues, et leur recherche effrénée d’une incarnation juste et fidèle. Gaza : l’unique décor de leurs films, là où tout commence et tout retourne. Là où, pourtant, ils ne retourneront jamais. Comment dès lors garder un pied dans ce réel-là ? Par la fiction, répondent les deux frères, tandis que les nouvelles qu’ils reçoivent de Gaza laissent peu de place à l’espoir.

        « C’est pour la vie » (ou sa version longue « J’irai décrocher la lune ») de Laurent Boileau produit par NOMADES, 52 min, 2018

        Ils sont onze, âgés de 23 à 42 ans, à vivre en autonomie au coeur d’une résidence de la ville d’Arras. Ils travaillent, pratiquent des loisirs et ont, par bien des aspects, une vie que l’on peut qualifier de normale. Leur particularité ? Posséder un chromosome en plus et démontrer qu’une vie alternative aux institutions est possible en milieu ordinaire pour des personnes porteuses d’une trisomie 21. Ce film donne la parole à Robin, Elise, Gilles, Stéphanie, Eléonore, Thibaut, Amandine, et nous dévoile leurs regards poignants sur la vie, la trisomie 21 et leur intégration dans la société.

        « Loin de vous j’ai grandi » de Marie Dumora produit par LES FILMS DU BELIER, 102 min, 2020

        Depuis longtemps, Nicolas se débrouille seul. Aujourd’hui il a 13 ans, aime l’histoire d’Ulysse, Jack London, et vit en foyer dans la vallée de la Bruche avec son ami Saef, arrivé lui, de loin, par la mer. Ensemble ils partent dans les bois écouter leur musique, ils parlent filles et mobylettes. Ou fuguent. Parfois, Nicolas retrouve sa mère pour un baptême, une virée à la fête foraine, une grenadine. Bientôt, il va devoir trouver sa place.

        « Ne croyez surtout pas que je hurle » de Franck Beauvais produit par LES FILMS HATARI, 75 min, 2019 Janvier 2016.

        L’histoire amoureuse qui m’avait amené dans le village d’Alsace où je vis est terminée depuis six mois. À 45 ans, je me retrouve désormais seul, sans voiture, sans emploi ni réelle perspective d’avenir, en plein cœur d’une nature luxuriante dont la proximité ne suffit pas à apaiser le désarroi profond dans lequel je suis plongé. La France, encore sous le choc des attentats de novembre, est en état d’urgence. Je me sens impuissant, j’étouffe d’une rage contenue. Perdu, je visionne quatre à cinq films par jour. Je décide de restituer ce marasme, non pas en prenant la caméra mais en utilisant des plans issus du flot de films que je regarde.

        « La Terre de Gevar » de Quataiba Barhamji produit par HAUT LES MAINS, 78 min, 2020

        Un petit jardin dans la banlieue de Reims – loin, très loin de ses vergers de Syrie. Pendant quatre saisons, Gevar apprend à cultiver cette nouvelle terre qui ne se laisse pas faire…

         

        Pour toute information complémentaire sur la sélection Panorama documentaire 2021 ou sur le dispositif Focus Films Grand Est dans son ensemble, vous pouvez contacter : Guillaume Poulet, directeur d’Image’Est / guillaume.poulet@image-est.fr - 0787240313 Anaïs Kleinprintz, coordinatrice du dispositif Focus Films / contact@focusfilms.fr - 0329337834

      • Publié le 17/11/2021
Recevez notre newsletter